Ille-et-Vilaine: Cinq hommes en garde à vue après une course-poursuite mortelle

FAITS DIVERS Les faits se sont déroulés dans la nuit de vendredi à samedi à Hirel, au nord du département...

J.G. avec AFP

— 

Les faits se sont déroulés sur la commune d'Hirel, au nord de l'Ille-et-Vilaine.
Les faits se sont déroulés sur la commune d'Hirel, au nord de l'Ille-et-Vilaine. — Google Maps

Cinq hommes ont été placés en garde à vue samedi après une course-poursuite entre deux voitures qui a fait un mort et un blessé grave à Hirel dans la nuit de vendredi à samedi, a annoncé le parquet de Saint-Malo dans un communiqué. La course-poursuite est liée à des «tirs d'arme à feu» survenus peu avant dans un campement de gens du voyage situé dans la commune voisine de Mont-Dol, indique le procureur de la République de Saint-Malo, Alexandre de Bosschere.

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'auteur de ces coups de feu est l'un des occupants de la voiture poursuivie. «Le détail des circonstances de cette course poursuite et de l'usage d'une arme à feu au Mont Dol ne sont pour l'heure pas encore établis», ajoute le procureur.

Ejectée lors du choc, la victime est décédée sur le coup

Vendredi à 23h, une Peugeot 205 occupée par quatre hommes et un Renault Scenic qui la poursuivait «ont effectué plusieurs tonneaux alors qu'ils circulaient à très grande vitesse» à Hirel, une commune littorale entre Dol-de-Bretagne et Cancale, selon la même source. Après l'accident, les gendarmes ont découvert trois blessés, dont un grave, à l'intérieur de la 205 ainsi que le corps du passager arrière du véhicule, âgé de 37 ans, éjecté lors du choc et décédé sur le coup.

Le conducteur présumé du second véhicule, un homme de 58 ans «habitant la région» et qui avait quitté les lieux de l'accident avec l'aide d'un proche a été interpellé une heure et demi plus tard à Dol-de-Bretagne. Les cinq personnes placées en garde à vue sont les trois occupants de la 205, le conducteur présumé de l'autre voiture ainsi que l'homme qui lui a permis de prendre la fuite. L'enquête a été confiée par le parquet de Saint-Malo à la section de recherches de la gendarmerie de Rennes et à la brigade des recherches de Saint-Malo.