Bretagne: Le bagad de Vannes, vedette du championnat des bagadoù

MUSIQUE Les musiciens vannetais ont remporté la dernière édition de «La France a un incroyable talent»...

Camille Allain

— 

Le bagad de Vannes sur le plateau de l'émission La France a un incroyable talent.
Le bagad de Vannes sur le plateau de l'émission La France a un incroyable talent. — M6

«On a déjà reçu une centaine de demandes de concerts. Il y a même des gens qui voulaient que l’on joue à leur mariage à l’autre bout de la France.» Administrateur du bagad de Vannes, Ronan Bévan n’a pas eu le temps de savourer le titre de champion. Quelques heures après leur victoire dans l’émission de M6 La France a un incroyable talent, les musiciens se sont remis au travail pour préparer le championnat des bagadoù qui se tient dimanche à Brest. «Ce sera autre chose. On sera 53 sur scène et on devra tenir 12 minutes. Ça fait presque trois mois qu’on bosse là-dessus», poursuit Ronan.

Au milieu des 15 meilleurs bagadoù de Bretagne, les Vannetais seront sans nul doute les stars du concours. «C’est sûr qu’ils ne passeront pas inaperçus. Ils seront attendus car tout le monde les a suivis», assure André Queffélec. Le président de la fédération Sonerion, qui chapeaute les 135 bagadoù de France, est d’ailleurs ravi de ce coup de projecteur. «Depuis leur premier passage dans l’émission, je n’ai eu que des retours très positifs», explique-t-il.

« Chasser les clichés »

André Queffélec espère aussi que cet engouement aura un effet sur les inscriptions en fin d’année. «Nous avons 4.000 élèves sur la région. Ça fait de nous la première école de musique de Bretagne.» Avec ses prestations modernes, le bagad de Vannes a également participé à «chasser les clichés, de montrer que la musique traditionnelle peut-être jeune et jouée sur scène», selon le président. «Si on a pu montrer que la musique bretonne, ce n’est pas que du "oin-oin", ce sera déjà bien. Les bagads de Quimper ou Carhaix ont déjà fait beaucoup en ce sens», poursuit Ronan Bévan.

 

Quant à ses chances dans le concours, le bagad de Vannes se montrer plutôt prudent. «On a fini cinquièmes l’an dernier. Si on fait pareil ou un peu mieux, ce sera déjà super», explique l’administrateur. Avec un petit clin d’œil. Comme lors de la finale de l’émission, les Vannetais passeront en premier. «On verra si ça nous porte chance.»