Rennes: Les salariés du Crij inquiets pour leur avenir

SOCIAL Ils se sont mis en grève pour dénoncer les licenciements prévus au sein de l’association...

Jérôme Gicquel

— 

Les manifestants se sont rassemblés devant les locaux du Crij Bretagne, cours des Alliés.
Les manifestants se sont rassemblés devant les locaux du Crij Bretagne, cours des Alliés. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Une quarantaine de salariés et partenaires du Centre régional d’information jeunesse Bretagne a manifesté ce mardi midi devant les locaux de l’association, situés cours des Alliés. Portant un badge «Crij en danger», ils protestent contre des licenciements annoncés au sein de l’association. «Depuis la rentrée de septembre, huit postes vacants n’ont pas été remplacés. Et mardi dernier, nous avons appris la suppression de trois équivalents temps plein», indique Fabien Desrondiers, délégué du personnel et délégué syndical au Crij Bretagne.

«Mauvaise gestion et climat délétère»

«Depuis plusieurs années déjà, le déficit de l’association se creuse. Plusieurs fois, les salariés ont alerté la direction mais rien n’a été fait», poursuit Fabien Desrondiers, qui dénonce «une mauvaise gestion budgétaire et un climat social délétère».

Reçus ce matin par leur direction, les salariés en grève ont de nouveau réitéré leurs revendications. «Nous demandons l’arrêt des suppressions de postes et la présentation des comptes de l’exercice 2014 et du budget prévisionnel 2015», précise le délégué syndical. Ils réclament également la démission du président, du vice-président et du trésorier de l’association. En cas de refus, les salariés du Crij prévoient un nouveau débrayage mardi prochain. Contactée, la direction n’a pas encore réagi.­­