Rennes: Et soudain, le couvent des Jacobins s’éleva…

URBANISME Le futur centre des congrès devra être surélevé pour poser les fondations…

Camille Allain
— 
Le couvent des Jacobins est comme en lévitation, posé sur ses fondations.
Le couvent des Jacobins est comme en lévitation, posé sur ses fondations. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Depuis le lancement du dossier du centre des congrès, on a souvent entendu des critiques sur le coût de l’équipement estimé à 107 millions d’euros et que certains jugent exorbitant. A voir le chantier actuellement mené pour réhabiliter l’ancien couvent, on comprend mieux la facture.

Le bâtiment sera soulevé!

Depuis plusieurs semaines, le bâtiment, construit il y a plus de six siècles, est posé sur d’immenses pieux, qui laissent le couvent en lévitation. «D’habitude, quand on construit, on part du bas. Ici, on fait l’inverse», résume Sylvain Bonaldi, directeur du projet pour le groupement Sogea Bretagne. «C’est sans doute l’un des chantiers les plus complexes réalisés dans l’Ouest», admet l’architecte Jean Quervilly.

L'ancien cloître a été creusé pour accueillir l'auditorium de 500 places. - C. Allain / APEI / 20 Minutes


Pour bâtir, les deux auditoriums de 500 et 1.000 places, il a bien fallu creuser, mais sans prendre le risque d’abîmer le bâtiment, fragilisé par les années. L’ancien couvent a donc été posé temporairement «sur pilotis», qu’il va bien falloir enlever. Et pour cela, le futur centre des congrès va devoir être soulevé! «Nous avons installé des vérins hydrauliques sous les fondations. Nous soulèverons le couvent de quelques millimètres le temps d’enlever les pieux temporaires et de le reposer sur ses fondations définitives», explique Karine Martin, responsable du suivi des travaux pour Rennes Métropole.

L’opération devrait avoir lieu fin mars. Une grande dalle de béton sera ensuite coulée à plus de quinze mètres de fond. «On commencera ensuite un chantier plus normal», sourit Karine Martin. La livraison du bâtiment est annoncée pour fin 2016. Les premiers congressistes arriveront en 2017.