Rennes: Les teufeurs veulent défendre la fête libre

SOCIETE Une manifestation est organisée samedi sur la place de la Mairie...

Jérôme Gicquel

— 

Des milliers de teufeurs s'étaient rassemblés le 8 décembre 2013 lors d'un teknival à Pont-Réan.
Des milliers de teufeurs s'étaient rassemblés le 8 décembre 2013 lors d'un teknival à Pont-Réan. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Les fenêtres de l’Hôtel de ville risquent de vibrer samedi après-midi. Comme dans 43 autres villes en France, les amateurs de techno vont se rassembler samedi à Rennes à l’appel du collectif des sounds-system. Le mot d’ordre sera «la défense de la fête libre». Les organisateurs et participants de free parties s’estiment en effet victimes «d’une répression importante et constante des pouvoirs publics». Ils citent en exemple «les saisies de matériel sans préavis et souvent illégales, les verbalisations en tout genre et les interdictions et refus systématiques des collectivités».

La mobilisation de samedi vise notamment à réclamer «l’abrogation de la législation d’exception sur les free parties» et «la mise à disposition de terrains» pour organiser leurs fêtes. En décembre 2013, les acteurs du mouvement avaient déjà porté ses revendications en organisant une opération escargot sur la rocade de Rennes.