Rennes: Un tag raciste sur la façade de la mosquée en construction

FAITS DIVERS Les inscriptions écrites en breton ont été découvertes ce matin...

Camille Allain

— 

Les mentions
Les mentions — C. Allain / APEI / 20 Minutes

«Er Maez Arabed». Ces trois mots écrits en breton sur la façade de la mosquée de Rennes ont été découverts ce matin par les responsables du centre cultuel et culturel, situé route de Vezin. Traduction: «Arabe dégage»  ou «dehors» en français.

«C'est de la bêtise, c'est vraiment dommage», commentait sur place Brahim Ajddig Moulay, président du centre culturel islamique.

«Pas de polémique»

Les inscriptions, apposées à la bombe dans la nuit de jeudi à vendredi, seront effacées avant la prière prévue cet après-midi. «Nous ne voulons pas polémiquer», assure le président.

A ses côtés, Abdel Beaussier fidèle et membre actif de l'association, avoue «être surpris» de voir des inscriptions en breton. «Je ne comprends pas la réaction de certains. Les gens mettent tout le monde dans le même sac. Nous sommes indignés de ce qui s'est passé à Paris, comme tout le monde. Aucune religion n'encourage un tel massacre. Ce que nous voulons porter, c'est un message d'espoir», poursuit le fidèle.

Les membres du centre culturel islamique ont par ailleurs fait savoir qu'ils participeraient dimanche à la marche silencieuse organisée à Rennes à 15h.