Ille-et-Vilaine: A Torcé, Panavi est le roi de la galette

ECONOMIE L’entreprise produit chaque année des millions de galettes industrielles...

Jérôme Gicquel

— 

 Melissa Heinry, contrôleuse qualité chez Panavi à Torcé.
Melissa Heinry, contrôleuse qualité chez Panavi à Torcé. — PANAVI

Si vous dégustez ce dimanche en famille votre première galette des rois, il y a de fortes chances qu’elle provienne de chez Panavi. Implantée à Torcé, à 30 kilomètres à l’est de Rennes, l’entreprise produit chaque année 17 millions de galettes des rois pour la période de l’Epiphanie.

Avec 60% de part de marché, Panavi est le leader incontesté sur le secteur de la galette des rois industrielle. «Nous sommes présents chez la plupart des enseignes de grande distribution, les cafétérias…», indique David Lecoq, directeur des sites Torcé 1 et 2.

Pour répondre chaque année à la demande des distributeurs, Panavi est obligé d’innover sans cesse. «Nous sommes spécialisés dans la frangipane avec près de 200 références. Cette année, on a lancé la frangipane au goût citron. Avant, c’était framboise ou poire-chocolat. On s’adapte au goût des clients», assure le responsable de l’usine, qui appartient depuis 2008 au groupe belge Vandemoortele.

La fabrication des galettes démarre dès juillet

Si la galette des rois est consommée en janvier, les 175 salariés de l’entreprise n’ont pas attendu le mois de décembre pour les fabriquer. «C’est une activité saisonnière. On a commencé la fabrication en juillet et on a terminé juste avant Noël», indique David Lecoq.

Impossible en revanche de lui soutirer plus d’informations quant à la recette de fabrication, secret industriel oblige. «Nous avons différentes poudres d’amande avec des pourcentages de beurre différents en fonction de chaque client. Chaque galette a son petit secret», glisse-t-il.

Passée l’Epiphanie, l’entreprise de Torcé va reprendre sa production classique de pains et de viennoiseries surgelés avant la prochaine fournée de galettes des rois prévue dès cet été.