Rennes: L'alerte à la pollution levée ce vendredi matin

ENVIRONNEMENT Les particules fines sont beaucoup moins présentes dans l'air...

Camille Allain

— 

Illustration de pollution automobile. Ici une station de détection et d'analyse des polluants mise en place par l'Observatoire régional de l'air en Midi Pyrénées.
Illustration de pollution automobile. Ici une station de détection et d'analyse des polluants mise en place par l'Observatoire régional de l'air en Midi Pyrénées. — Alexandre GELEBART/20MINUTES

Le crachin breton venu mettre un terme à la vague de froid aura au moins permis de disperser les particules fines dans l'air à Rennes. La capitale bretonne était en effet touchée par une pollution de l'air depuis mercredi après-midi. Jeudi, la qualité de l'air était même jugée «très mauvaise» par l'organisme Air Breizh chargé de surveiller les pollutions.

Bus et métro restent gratuits

Ce vendredi, l'alerte a été levée et la qualité de l'air est aujourd'hui bonne, voire très bonne. La pluie a permis de faire redescendre les particules fines au sol. Selon la préfecture d'Ille-et-Vilaine, l'épisode de pollution «est imputable à la combinaison de conditions atmosphériques stables avec des émissions polluantes provenant du chauffage des bâtiments importantes du fait des basses températures».

L'absence de vent ne permettait pas de disperser ces particules également émises par les véhicules diesel. Pour tenter de limiter les émissions, Rennes Métropole avait décrété mercredi la gratuité de son réseau de transport en commun. Une première dans la capitale bretonne qui sera prolongée jusqu'à vendredi soir.

La pollution aux particules fines peut s'avérer dangereuse pour les nourrissons et les personnes souffrant de difficultés respiratoires. Il est d'ailleurs déconseillé de pratiquer une activité sportive en extérieur pendant ces périodes.