Rennes: la fac Pasteur, un grand gâchis?

URBANISME Le projet de lieu d’émergence culturelle a été abandonné par la ville…

Camille Allain
— 
Le bâtiment de la fac Pasteur vu de l'extérieur. Lancer le diaporama
Le bâtiment de la fac Pasteur vu de l'extérieur. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

«Nous pensions en avoir fini avec le dossier de la fac Pasteur. On n’arrive plus à vous suivre». Elu du groupe d’opposition Alternance 2020, Antoine Cressard ironise sur le vote de la subvention de 30.000 euros accordée lundi soir par le conseil municipal à l’association «Notre atelier commun». Pilotée par Patrick Bouchain, fondateur du Lieu Unique à Nantes, la structure devait trouver de nouveaux usages à la fac Pasteur dans le cadre du mystérieux projet d’université foraine.

Mais après deux ans d’expériences sur place, la ville a décidé de ne pas donner suite à ce travail. La convention prendra fin au 31 décembre. Un gâchis? «Non, car cette démarche va nous inspirer», répond Sylvie Robert. Attachée à ce projet, l’adjointe à la communication a annoncé la création d’une «mission Pasteur» afin de «poursuivre la réflexion sur l’avenir du bâtiment».

Une école au rez-de-chaussée

Lors du conseil municipal, la maire Nathalie Appéré a rappelé sa volonté de voir une école s’installer au rez-de-chaussée à l’issue du déménagement du centre de soins dentaires annoncé pour 2017. «La mission Pasteur devra faire vivre le site jusqu’à ce départ. Le bâtiment est grand et il restera des mètres carrés disponibles même après l’arrivée de l’école. Nous aimerions expérimenter quelque chose lié à l’histoire éducative du site», assure la maire de Rennes.

«Deux années ont été perdues»

Depuis des années, l’association Rennes en sciences place Pasteur demande à la municipalité d’envisager l’ouverture d’un musée scientifique sur place. «Deux années ont été perdues dans une opération sans boussole qui a coûté une somme respectable», taclent les responsables de l’association. Si on ne sait pas encore quel usage aura l’ancienne fac des sciences, il semble peu probable que les élus y implantent un musée scientifique.

A quelques jours de son départ, l’équipe de l’université foraine a d’ailleurs organisé une fête qui aura lieu le 18 décembre.