Rennes: La ville reprend la main sur le dossier de l'eau

POLITIQUE Une nouvelle tarification sera votée lundi en conseil municipal…

Camille Allain
— 
La compétence de l'eau ne sera plus assurée par Veolia à Rennes.
La compétence de l'eau ne sera plus assurée par Veolia à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

C’est une petite révolution que s’apprête à vivre la ville de Rennes ce lundi. Lors du conseil municipal ce soir, les élus devront se prononcer sur la future politique de l’eau qui sera mise en place au 1er avril 2015. En créant sa propre société publique locale (SPL), la ville a fait le choix de reprendre la main sur la distribution de l’eau. Une première depuis 1880 et les premiers contrats passés avec la Compagnie générale des Eaux, puis Vivendi et enfin Veolia. «C’est une grande avancée. Ce nouveau fonctionnement sera plus juste socialement et écologiquement», assure Laurent Hamon, conseiller municipal Europe-Ecologie Les Verts.

Un accord des municipales

Si les Verts se réjouissent, c’est qu’ils ont le sentiment d’avoir pesé en faveur de cette nouvelle tarification lors de la fusion de leur liste avec celle de Nathalie Appéré aux municipales. « Les dix premiers mètres cubes d’eau gratuits, c’est notre revendication. Ce qui se passera lundi, ce sera l’un des grands moments du mandat», poursuit l’écologiste. La création de la SPL date cependant du précédent mandat sous Daniel Delaveau. A l’époque, certains craignaient que la compétence eau ne soit finalement sous-traitée par une entreprise privée comme Veolia, comme l’a fait Brest par exemple.

Plus tu consommes, plus tu paies

Si le texte est voté, ce qui ne fait nul doute,  tous les Rennais bénéficieront en effet des 10 premiers mètres cubes gratuits. Ils verront également le prix de l’abonnement baisser d’environ 10 euros (24,48 euros au lieu de 34) à partir du 1er avril 2015. Les tarifs seront ensuite échelonnés selon la consommation. Plus un ménage consommera, plus le mètre cube sera vendu cher. «On considère que l’eau utilisée pour remplir la piscine doit être plus chère que celle pour boire ou prendre sa douche», poursuit Laurent Hamon.

 #Rennes les #Verts attaquent la question de l'eau. Pour eux ça coule de source. #theurrier pic.twitter.com/QCdUKIEl5A
— Samuel Nohra (@SamuelNohra) December 11, 2014


Un couple avec deux enfants consommant 120 m3, soit la moyenne française, devrait ainsi payer 3,40 euros le m3. Un chiffre stable à Rennes et en dessous de la moyenne nationale. Pour ne pas pénaliser les familles nombreuses, les élus ont également prévu un «chèque eau» d’une valeur de 30 euros attribués par enfant à partir du troisième. «Ceux qui font des efforts verront leur facture baisser. On va dans le bon sens», poursuit Laurent Hamon.

Les bénéficiaires de la CMU Complémentaire recevront également un chèque de 30 euros. 200.000 euros seront également dégagés pour permettre l’installation de compteurs individuels dans les copropriétés.