Rennes: Quand les food trucks arrivent en ville

GASTRONOMIE La municipalité a simplifié les procédures d’installation...

Jérôme Gicquel

— 

Le Gourmet Vagabond a été le premier food truck à s'installer sur la place Hoche.
Le Gourmet Vagabond a été le premier food truck à s'installer sur la place Hoche. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Lasagnes de bœuf aux épinards ou burgers maison. Voici la carte proposée cette semaine par Cook Cook. Chaque lundi, ce food truck s’installe sur le parvis de l’hôtel de Rennes Métropole avec Cyril et Vincent aux fourneaux. Cela fait maintenant huit mois que leur camion rouge vif sillonne l’agglomération rennaise pour nourrir les salariés affamés.

«On a démarré par la zone Airlande après l’autorisation de la mairie de Saint-Jacques-de-la-Lande. On cible les zones de bureaux, là où il y a peu d’offre en matière de restauration rapide», explique Vincent, cuisinier passé entre autres par L’Arsouille ou le Café du Port.

Pour se mettre à leur compte, les deux compères ont opté pour la solution food truck, en investissant 50.000 euros dans un camion équipé. «C’est compliqué de s’installer dans un restaurant en dur du fait de la réticence des banques», poursuit Vincent. Parmi les premiers food trucks à s’installer, Cook Cook voit désormais d’autres camions ambulants lui emboîter le pas. 

Une carte avec les emplacements disponibles

Pour accompagner ce mouvement de street food, la ville de Rennes a décidé de simplifier les procédures d’installation, jugées beaucoup trop longues et complexes. Auparavant, les food trucks étaient contraints de s’exiler en périphérie ou de s’installer sur des emplacements privés. ­«L’idée est d’être beaucoup plus réactifs pour ne pas mettre en péril le projet», indique Marc Hervé, adjoint en charge du commerce.

Dans le courant de l’été, la ville a donc édité une carte des emplacements sur lesquels peuvent désormais se positionner les commerçants ambulants. «Nous avons listé une dizaine de sites à proximité des stations de métro comme la gare, République, Villejean ou la rue Saint-Hélier avec les créneaux horaires disponibles», précise Marc Hervé.

Le burger, roi de la street food

Depuis la mise en place de cette carte, quelques candidats se sont manifestés mais ce n’est pas la grosse bousculade. «Nous avons reçu sept demandes qui ont toutes été honorées. Il y a un surcroît de demande mais elle se gère», assure Marc Hervé, qui cite l’exemple du Gourmet Vagabond, désormais installé le soir à République en plus de son emplacement place Hoche ou d’un crêpier qui a posé son Billig à Villejean.

Si l’offre se développe, reste désormais à trouver une diversité dans les cuisines proposées. Car de l’aveu même de Vincent de Cook Cook, «ça sature déjà un peu au niveau burger».