Rennes: Pourquoi les syndicats sont contre l'ouverture des commerces le dimanche

SOCIETE La mairie a autorisé une ouverture exceptionnelle le dimanche 14 novembre...

Camille Allain
— 
La ville de Rennes a autorisé l'ouverture des commerces le dimanche 14 décembre.
La ville de Rennes a autorisé l'ouverture des commerces le dimanche 14 décembre. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Les commerces pourront lever le rideau le dimanche 14 décembre. Déjà prévue le 21 décembre, l’ouverture dominicale a été autorisée par la municipalité. La ville entend ainsi compenser les difficultés rencontrées par les commerçants du centre-ville ces dernières semaines, «du fait de l'opération de déminage place Saint-Germain et des manifestations qui les ont contraints à garder leur rideau baissé ou à avancer leurs horaires de fermeture».

Les salariés qui trinquent

Proposée par le groupe d’opposition Alternance 2020 (centre droit) qui se félicite de la décision, l’ouverture exceptionnelle a rassuré les commerçants. Elle n’est pourtant pas du goût de tout le monde.  La CGT, Force Ouvrière et la CFDT ont sévèrement taclé la position de la maire Nathalie Appéré. «Nous pouvons entendre les difficultés économiques que peuvent rencontrer certains commerces du centre-ville de Rennes mais nous ne pouvons accepter que ce soient les salariés du commerce qui en subissent les conséquences sur leurs conditions de vie et de travail», dénonce la CGT.

Fermement opposé à l’ouverture dominicale, le syndicat y voit même «un positionnement partisan de la ville et clairement favorable aux dérogations du travail». Les trois organisations syndicales craignent que l’accord signé en 2010 à l’échelle du pays de Rennes et qui prévoit la fermeture des commerces alimentaires de plus de 700 m2 ne soit remis en question.

Deux hypers sèment la colère

Depuis plusieurs années, des élus se mobilisent régulièrement contre l’ouverture le dimanche matin de l’Intermarché de la Mézière, et depuis peu celui de Domloup, récemment ouvert. Et les clients, qu’en pensent-ils ? «A partir du moment où c'est ouvert, je ne vois pas où est le problème de faire ses courses un dimanche. Cela m'arrange, car je travaille toute la semaine», nous confiait récemment une cliente de la Mézière.