Ille-et-Vilaine: Un bilan très négatif sur les routes

SÉCURITÉ ROUTIÈRE 56 personnes sont mortes depuis le début de l’année dans le département...

Jérôme Gicquel

— 

Les contrôles se multiplient sur les routes pour inverser la courbe du nombre de tués.
Les contrôles se multiplient sur les routes pour inverser la courbe du nombre de tués. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

L’année 2014 sera une année noire en matière de sécurité routière en Ille-et-Vilaine. Depuis le début de l’année, 56 personnes ont perdu la vie dans un accident de la route dans le département, contre 41 à la même période l’an dernier.

L’année 2013 est d’ailleurs l’année référence en matière d’accidentologie avec «seulement» 45 tués, soit la meilleure année depuis la mise en place de l’outil statistique en 1957.

Jeunes, piétons et cyclistes sont les plus vulnérables

Le dernier accident mortel en Ille-et-Vilaine date du 27 novembre avec le décès d’une femme de 77 ans à Pipriac. Quelques jours plus tôt, une femme de 59 ans avait trouvé la mort après avoir été percutée par une voiture à Andouillé-Neuville. Elle était descendue de son véhicule après qu’une harde de sangliers a traversé la chaussée.

Le bilan mensuel établi par la Sécurité Routière montre que les 18-24 ans sont les usagers de la route les plus vulnérables (21% des tués depuis le début de l’année), devant les piétons et les cyclistes (20%) et les 65 ans et plus (20%).

Pour tenter d’inverser la tendance, police et gendarmerie ont pourtant multiplié les contrôles de vitesse et d’alcoolémie ces dernières semaines. Des actions préventives et répressives qui attendent toujours d’être suivies de résultats.