La Janais toujours à l'arrêt

Camille Allain
— 
Seuls 57 000 véhicules sortiront de la Janais en 2015. Un triste record.
Seuls 57 000 véhicules sortiront de la Janais en 2015. Un triste record. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Les années se suivent et se ressemblent à la Janais. Alors que le plan de sauvegarde de l'emploi (1 400 suppressions de postes) s'achève à peine, l'usine de PSA se prépare à une nouvelle coupe dans ses effectifs. Selon les syndicats, 394 départs dont 268 congés senior ont été annoncés par la direction mardi matin en comité d'entreprise. « Un dégraissage des effectifs de Rennes La Janais à petit feu », pour la CGT, qui estime que la décision « va fragiliser le site et son avenir ainsi que les sous-traitants et équipementiers ».

Réponse en décembre


La direction confirme « que des mesures d'adéquation emploi et compétences seront reconduites en 2015 », mais précise « qu'aucun chiffre n'est arrêté ». La réponse définitive est attendue au prochain comité d'entreprise prévu le 11 décembre. Aujourd'hui, l'usine ne produit plus que la Peugeot 508 et la Citroën C5, et ne devrait sortir que 57 000 véhicules de ses lignes l'an prochain. Pour les salariés, tous les espoirs reposent désormais sur l'arrivée du nouveau véhicule, le P87, attendu pour 2017. 60 000 à 90 000 modèles de la remplaçante de la 5008 devraient être produits chaque année à la Janais. De quoi maintenir l'usine ouverte, au moins quelques années.

■ 3 700 rescapés

On recense aujourd'hui 4 700 salariés inscrits sur le site de la Janais. 1 000 d'entre eux sont soit en congé de reclassement soit en congé sénior. L'usine comptait 10 000 salariés en l'an 2000.