RTE est paré pour l'hiver

— 

Le poste de Belle Epine, à Pacé.
Le poste de Belle Epine, à Pacé. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Qui dit hiver dit à chaque fois menace de « blackout » en Bretagne. La région est en effet particulièrement fragile lors des périodes de grand froid puisqu'elle ne produit que 12 % de l'électricité qu'elle consomme. Pour éviter la coupure générale, le dispositif Ecowatt vident d'être relancé pour la septième année consécutive. Si les températures descendent de 7 à 8°C au-dessous de la normale, les 52 000 personnes inscrites au dispositif recevront un mail ou un SMS les invitant à réduire leur consommation électrique le matin entre 8 h et midi et le soir entre 18 h et 20 h. Lors des deux derniers hivers, aucune alerte n'avait toutefois été déclenchée en raison de températures assez clémentes.

En attendent l'éolien


Directeur délégué de Réseau de Transport d'Electricité (RTE) dans l'Ouest, Didier Bény aimerait bien que ces petits gestes, comme éteindre les lumières inutiles, perdurent tout au long de l'année. « On va essayer de faire pareil que pour le tri des déchets. Il y a 15 ans, personne ne triait alors que c'est désormais ancré dans les habitudes », estime Didier Bény. Si la région tente de maîtriser sa consommation, elle cherche aussi à augmenter sa production d'électricité. « L'objectif est d'atteindre les 30 % d'énergie produite en 2020. On compte pour cela sur la construction du parc éolien offshore en baie de Saint-Brieuc ainsi que sur la centrale de Landivisiau », détaille Didier Bény. J. G.