Goncourt des lycéens: Foenkinos «réussit à mettre de la beauté dans l'horreur»

LITTERATURE Le roman «Charlotte» a décroché un deuxième prix après le Renaudot...

Jérôme Gicquel

— 

Les lycéens venus de toute la France ont couronné David Foenkinos dès le premier tour.
Les lycéens venus de toute la France ont couronné David Foenkinos dès le premier tour. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

David Foenkinos et son héroïne Charlotte Salomon sont bien les stars de la rentrée littéraire. Après avoir reçu le prix Renaudot le 5 novembre pour son roman publié chez Gallimard, l'écrivain a décroché le 27e prix Goncourt des lycéens, qui était remis ce mardi midi à Rennes. Charlotte a été désigné au premier tour par le jury de lycéens en recueillant 7 voix sur 13, devant On ne voyait que le bonheur de Grégoire Delacourt (JC Lattès) et L'amour et les forêts d'Eric Reinhardt (Gallimard).

«Ce Goncourt des lycéens, c'est un rêve pour moi. Beaucoup de personnes vont ainsi découvrir la vie et l'œuvre de Charlotte grâce à vous», a réagi David Foenkinos à l'annonce du résultat. Dans son roman, l'écrivain fait revivre avec passion le destin tragique de Charlotte Salomon, jeune artiste juive allemande assassinée à Auschwitz à 26 ans.

Déjà un succès en librairie

Composé de plus de 2.000 lycéens venus de toute la France, le jury a été sensible «à l'écriture en vers libre et à l'importance donnée à l'art dans ce roman», a indiqué Naomie, qui était chargée d'annoncer le nom du lauréat. «L'émotion est très puissante et intacte dans ce livre dans lequel tout lecteur a la possibilité de s'identifier à Charlotte», poursuit la lycéenne.

«Il réussit à mettre de la beauté dans l'horreur et cela m'a vraiment touchée», ajoute Agathe, une lycéenne venue d'Alsace. Auréolé de ce nouveau prix, Charlotte devrait poursuivre sa belle aventure en librairie. Sorti fin août, le roman a déjà été écoulé à plus de 180.000 exemplaires.