Un collectif veut stopper le chantier

— 

« Il n'est pas trop tard pour rendre à la population ce qui lui appartient ». Membre du collectif Place à défendre et habitant de la rue de Saint-Malo, Laurent Grouet est fermement opposé au projet de centre des congrès actuellement en construction dans l'ancien couvent des Jacobins. Malgré l'avancée des travaux, son collectif espère toujours faire reculer la métropole qui pilote le dossier. « Ce que nous demandons, c'est une pause pour ouvrir un moratoire, faire un référendum et réfléchir à de nouveaux usages pour le couvent. Le centre des congrès est financé par les habitants alors qu'il servira à un public privé. La population doit avoir son mot à dire », poursuit Laurent Grouet. Estimé à 106 millions d'euros, le chantier devrait s'achever fin 2016 pour une ouverture prévue en 2017. C. A.