Saint-Malo peut sabrer le rhum

Jérôme Gicquel

— 

Les bateaux ont attiré la foule.
Les bateaux ont attiré la foule. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Sur les quais de Saint-Malo, l'euphorie de la Route du Rhum est retombée d'un coup. Pendant dix jours, la cité corsaire a hissé les voiles avec près de 2 millions de visiteurs accueillis. Un événement exceptionnel pour la ville qui reçoit d'ordinaire « 2, 8 millions de touristes chaque année », selon Laurence Bozzuffi, directrice de l'office du tourisme.

Hausse du prix des nuitées


Cette affluence record s'accompagne de retombées économiques considérables. « Tous les hôtels affichaient complet le week-end du départ, avec un taux de remplissage de 85 à 90 % en semaine. Les restaurants et bars en intra-muros ont aussi très bien marché », précise-t-on à l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie. Lors de la précédente édition en 2010, 294 000 nuitées avaient été enregistrées avec des retombées évaluées à 30 millions d'euros. Certains hôteliers ont d'ailleurs flairé le bon coup en augmentant copieusement leurs prix. Selon une étude du moteur de recherche Trivago, une nuit d'hôtel coûtait en moyenne entre le 23 octobre et le 2 novembre 147 €, contre 88 € à la même période l'an dernier.