ATD Quart Monde s'emploie pour les chômeurs

Jérôme Gicquel

— 

Le taux de chômage était de 7,9 % en Ille-et-Vilaine au premier trimestre.
Le taux de chômage était de 7,9 % en Ille-et-Vilaine au premier trimestre. — Archives C. Allain / APEI / 20 Minutes

Financer l'emploi d'un chômeur plutôt que ses prestations. C'est le pari d'ATD Quart Monde avec son expérimentation « Territoires zéro chômeur de longue durée » qui est lancée à Pipriac et Saint-Ganton, deux communes rurales situées près de Redon, et dans trois autres départements (Meurthe-et-Moselle, Nièvre et Deux-Sèvres). « Un chômeur de longue durée coûte à la collectivité 15 000 € par an, contre 22 000 € pour un Smic à plein temps », explique Patrick Valentin, responsable du projet.

Dans l'attente d'une loi


Partant de ce constat, ATD Quart Monde voudrait récupérer les prestations versées par les collectivités pour financer de nouveaux emplois. Une ou plusieurs entreprises conventionnées pourraient ainsi être créées dans les communes concernées. « Les travaux sont innombrables dans les communes, dans l'entretien, le bâtiment mais aussi pour des travaux chez les particuliers », précise Patrick Valentin. « Mais nous n'empiéterons pas sur l'activité des entreprises qui existent déjà. Le but n'est pas de faire de la concurrence déloyale », prévient Franck Pichot, président du point accueil emploi de Pipriac. Pour que le projet prenne vie, il faudra toutefois une loi d'expérimentation (lire encadré) qui autorise la réaffectation des coûts du chômage pour financer ces nouveaux emplois. A Pipriac et Saint-Ganton on estime à « 150 ou 200 » le nombre de sans emploi qui pourraient être concernés par ce dispositif. Un motif d'espoir dans un canton où le taux de chômage est de 13, 5 %.

■ Le cadre législatif

Conduit par le député Laurent Granguillaume, le groupe socialiste à l'Assemblée planche actuellement sur une proposition de loi qui permettrait la mise en place de cette expérimentation.