Ouestgramme, le Gorafi breton

INSOLITE Derrière ce site parodique qui se moque de la Bretagne, se cachent en fait deux journalistes basés à Rennes et Brest...

Camille Allain
— 
Le site Ouestgramme se moque de la Bretagne, comme ici avec un sujet sur un jeune Brestois qui découvre le soleil.
Le site Ouestgramme se moque de la Bretagne, comme ici avec un sujet sur un jeune Brestois qui découvre le soleil. — Capture d'écran

«Rennes demande son rattachement à la Bretagne». «L’eau aux nitrates obtient son AOC». «Il fait Rennes-Nantes en autostop: une incroyable odyssée de 100 km». A l’image du Gorafi, site satirique spécialisé dans les fausses informations, Ouestgramme s’amuse de l’actualité bretonne pour la détourner. Fondé en juin, le site Internet connaît un joli succès sur les réseaux sociaux.

Météo et identité bretonne

Derrière ce site se cachent en fait deux journalistes basés à Rennes et Brest. L’un officie à Ouest-France, l’autre au Télégramme. «On s’inspire évidemment de la lecture quotidienne des journaux mais aussi des traditions qui entourent la région. La Bretagne traîne son lot de clichés. C’est amusant de jouer dessus», explique Louis-Bernard Gibes, pseudo utilisé par l’un des auteurs. Si la météo et l’identité bretonne ont déjà été largement abordées, les auteurs ne craignent pas d’être à court d’idées. «Les clichés de la presse quotidienne régionale sont une source d’inspiration infinie. On se moque gentiment».