Rennes: Londres tend les bras aux patrons bretons

Jérôme Gicquel

— 

Les passagers atterrissent 
à l'aéroport de Londres Southend.
Les passagers atterrissent à l'aéroport de Londres Southend. — J. Giicquel / APEI / 20 Minutes

 

Un aller-retour à Londres dans la journée. Depuis le 1er septembre, la capitale britannique s'est sensiblement rapprochée de Rennes avec l'ouverture de deux liaisons quotidiennes, assurées par la compagnie Stobart Air pour le compte de Flybe. Une aubaine pour les chefs d'entreprises bretons, selon Gilles Tellier, directeur de l'aéroport de Rennes. « On cible une clientèle business sur cette ligne. Avoir un marché aussi dynamique à seulement 1 heure 15 de vol peut-être source de développement, voire même être salvateur pour l'économie bretonne », estime Gilles Tellier.

 

 

« Un marché porteur »

 

 

 

Pour démontrer l'intérêt de cette liaison, l'aéroport de Rennes avait convié jeudi une vingtaine d'acteurs économiques locaux à bord du vol de 7 h 15. Direction l'aéroport de Londres Southend, situé à moins d'une heure en train du cœur de la City. « Mes clients viennent du Moyen-Orient ou des Etats-Unis et c'est souvent compliqué de les faire venir en France. Cette liaison devrait faciliter les échanges », espère Christian Queffelec, PDG d'Astellia, société rennaise spécialisée dans les télécommunications. Un optimisme partagé par Emmanuel Thaunier, président de la chambre de commerce et d'industrie de Rennes. « Le marché britannique est encore assez peu exploité par nos entreprises alors qu'il y a là un marché très porteur, notamment pour les filières agroalimentaires et énergétiques », souligne-t-il.

 

■ Fréquentation

Ouverte le 5 juin à raison d'un aller-retour par jour, la ligne vers Londres a déjà transporté plus de 8 000 passagers. La compagnie britannique Flybe vise 50 000 passagers la première année et 165 000 d'ici trois ans.