Saint-Germain révèle des pépites

— 

Une douzaine de personnes travaillera sur le site jusqu'en janvier 2015.
Une douzaine de personnes travaillera sur le site jusqu'en janvier 2015. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Après le couvent des Jacobins et les portes Mordelaises, c'est au tour de la place Saint-Germain de passer entre les mains des chercheurs de l'Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives). Arrivés en août, ils n'ont pas eu à creuser beaucoup pour trouver quelques pépites. « Le quartier a été bombardé dans la nuit du 8 au 9 juin 1944 et certaines maisons se sont effondrées sur elles-mêmes. On a retrouvé des objets du quotidien abandonnés là, comme ces deux montres et ce réveil qui se sont arrêtés au même moment lors de l'explosion », commente Laurent Beuchet, responsable des fouilles. Les chercheurs creuseront encore pour remonter le temps et mieux connaître l'histoire de ce quartier. C. A.