Tout est réglé ou presque

Jeremy Goujon

— 

Adrien Hunou peut encore rejoindre une autre équipe en tant que joker.
Adrien Hunou peut encore rejoindre une autre équipe en tant que joker. — P. Pochard Casabianca / AFP

Avec pas moins de onze arrivées (sans compter les retours de prêts), justifiées selon Philippe Montanier par les nombreux départs (onze également), le « gros [du mercato d'été] est terminé », au Stade Rennais. Alors qu'il reste un troisième gardien à enrôler (« pas un dossier vital », selon l'entraîneur), retour sur les points chauds de ces derniers jours.

Habib Habibou. Ultime recrue en date du SRFC, l'attaquant centrafricain (déjà présent à l'entraînement à la Piverdière, mardi matin) s'est finalement engagé pour trois saisons. « C'est un joueur athlétique, qui aime bien prendre la profondeur, décrit Montanier. En cela, il est un peu différent des autres, donc c'est bien d'avoir plusieurs cordes à notre arc dans l'animation offensive. A part face à Evian (6-2), on a vu qu'on n'était pas très performants dans ce domaine, depuis le début du championnat. »

Jean-Armel Kana-Biyik. Comme prévu, le défenseur franco-camerounais, qui ne s'est pas mis d'accord avec le Betis Séville (D2 espagnole), a réintégré le groupe professionnel, mardi. « Jusqu'au 1er septembre, on lui donnait la possibilité de voir ce qui pouvait se conclure. C'est un joueur pro au Stade Rennais, on doit l'entraîner. Mais il y a peu de chances qu'il joue en Ligue 1, c'est clair depuis le début. »

Andy Delort. Contrairement à ce qu'affirmait Jean-Marc Ettori (président du Tours FC), « le plus motivé pour faire ce transfert, c'était Jean-Luc Buisine [responsable de la cellule recrutement], déclare Montanier. Et j'étais aussi intéressé, car il avait un profil polyvalent, pouvant jouer dans l'axe ou sur les côtés. » Au final, Delort a signé à Wigan (D2 anglaise).

Adrien Hunou. Malgré son envie d'aller à Guingamp, le jeune milieu offensif doit (pour l'instant) se résoudre à rester à Rennes. « On cherchait à le prêter, mais dans le même cadre que Saïd [Laval] et Hountondji [Châteauroux], c'est-à-dire dans un club de L2 où il aurait eu beaucoup de chances de jouer. Qu'il soit un complément d'effectif en L1 m'intéressait moins. En plus, on n'est pas là pour renforcer des concurrents...»