Un transat pour tous

Camille Allain

— 

Les premiers transats ont fleuri il y a plus de dix ans sur la place de la mairie.
Les premiers transats ont fleuri il y a plus de dix ans sur la place de la mairie. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Ville aux 60 000 étudiants, Rennes voit chaque été ses rues désertées lors du départ de ses jeunes habitants. A l'heure où les cités universitaires se vident, l'agenda événementiel tente de se remplir, à l'image de Transat en ville, qui débute mercredi (lire encadré). « On ne vit pas que pour une population. L'été, on voit bien que la ville est au repos. On ne va pas laisser l'endroit vide parce que les étudiants sont partis », assure Sylvie Robert, adjointe à la communication. La municipalité a donc décidé il y a dix ans d'installer quelques transats sur la place de la mairie. « Nous avions d'abord pensé à tous ceux qui ne peuvent pas partir l'été. Au départ, on avait juste des transats et puis on a voulu étoffer l'offre », poursuit l'élue.

« Mettre un peu de fun »


Depuis, le petit événement s'est doucement agrandi et propose une trentaine de spectacles. « Si on veut attirer les gens de passage, il faut rendre la ville accueillante », assure l'élue. Programmateur du festival, le patron du Sablier promet une édition plus festive et plus rock. « Avec des groupes comme la fanfare Fuckin'Hell Orkestar, on devrait mettre un peu de fun sur la place de la mairie », assure Bruno, le programmateur.

■ 30 soirées prévues

Au cours de l'été, Transat en ville proposera 30 soirées spectacles du 9 juillet au 31 août sur la place de la mairie, au Thabor, au parc de Maurepas et à la Courrouze. Trois cents transats sont installés.