Un seul être vous manque...

Jeremy Goujon

— 

L'Argentin Eduardo Sepúlveda, ici avec Manu Hubert, doit renoncer au Tour.
L'Argentin Eduardo Sepúlveda, ici avec Manu Hubert, doit renoncer au Tour. — Equipe Bretagne-Séché Environnement

Non, Eduardo Sepúlveda ne va pas mieux, malgré les espoirs de son manager Emmanuel Hubert, la semaine dernière. Pire, l'Argentin du team Bretagne-Séché, qui pouvait envisager un Top 20 sur le Tour de France, ne participera pas à la Grande boucle (5-27 juillet). Après une IRM de son genou gauche, le leader de BSE souffre d'une « importante inflammation du ligament latéral externe et du vaste externe », conséquence de l'œdème contracté lors du Tour de Bavière, le 28 mai.

Le malheur des uns...


« A partir de là, on ne peut plus prendre le moindre risque pour la santé et l'avenir sportif du coureur. D'où notre décision de le mettre au repos total pour une durée de cinq à six semaines », explique le médecin de l'équipe bretonne, Michel Guégan. A 23 ans, Sepúlveda, performant sur les épreuves de début de saison (6e du Tour de San Luis, 4e du Tour méditerranéen, 5e du Critérium international) devait effectuer ses débuts sur le Tour. Il suivra finalement la plus grande course du monde « en Argentine, près de sa famille ». Moins malheureux, Romain Feillu, Florian Guillou et Benoît Jarrier ont complété la liste des engagés côté Bretagne-Séché, en vue du grand départ à Leeds, samedi.

■ Simon 4■ e■ , Daniel 5■ e

Les Rennais Julien Simon (qui sera du Tour de France avec Cofidis) et Maxime Daniel (AG2R La Mondiale) ont respectivement pris les 4e et 5e places du championnat de France en ligne, dimanche au Futuroscope.