Rennes: Des intermittents figés face au symbole de l'Etat

SOCIAL La colère du monde du spectacle prend une nouvelle forme sur la place du Parlement...

Camille Allain
— 
Intermittents du spectacle place du Parlement à Rennes le 25 juin 2014.
Intermittents du spectacle place du Parlement à Rennes le 25 juin 2014. — Camille Allain / 20 Minutes

Le premier s’est installé à 8h ce mercredi matin. Ensuite, les intermittents, précaires et chômeurs sont arrivés au compte-gouttes sur la place du Parlement de Rennes (Ille-et-Vilaine), qui héberge la cour d’appel.

>> Notre éclairage par ici: Comprendre la colère des intermittents en 5 questions

Debout, ils restent immobiles pour protester contre la nouvelle convention de l’assurance-chômage qui pourrait être signée jeudi. «Nous voulons faire face à cette institution qui représente l’Etat pour lui montrer notre mécontentement», explique Dorothée, en distribuant de l’eau et de la crème solaire. Sous un soleil de plomb, ils étaient déjà une quarantaine à s’être rassemblés.

«Nous avons prévu de rester 24 heures. On va se relayer toute la journée et on reviendra demain matin s’il le faut», promet Thomas. Ce jeune metteur en scène prépare la pièce Henri VI au théâtre national de Bretagne (TNB). «On a mis en stand-by les répétitions. On doit le jouer au festival d’Avignon. Enfin normalement», explique le jeune homme. Né à Rennes, le mouvement pourrait être repris ailleurs en France.