SeeMeCab veut en mettre plein la vue aux opticiens

Jérôme Gicquel
— 
Julien Cotteaux et Morgan Bigot.
Julien Cotteaux et Morgan Bigot. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Choisir une monture peut vite tourner au casse-tête chez l'opticien. Pas facile en effet de se décider pour un modèle précis face à la profusion de montures proposées. Pour venir en aide au client et bien l'aiguiller dans son choix, deux jeunes entrepreneurs rennais viennent de lancer l'application FramesAdvisor.

Un site américain déjà séduit


« A partir d'une photo, on va extraire certains critères morphologiques de la personne comme la couleur de ses yeux, la forme de son visage ou le teint de sa peau. L'application proposera alors des montures susceptibles de lui correspondre », explique Julien Cotteaux, co-fondateur de SeeMeCab, la start-up rennaise à l'origine du projet.

Développé pendant plusieurs mois, ce conseiller de lunettes automatisé a déjà séduit Vint & York, site de e-commerce américain spécialisé dans les lunettes, qui l'intègrera d'ici la fin du mois. « Le marché de l'optique est en plein développement sur Internet avec un besoin de conseil très important de la part du client », explique Julien Cotteaux. Début septembre, FramesAdvisor sera également disponible dans les boutiques d'une grande chaîne d'optique française. « Ce n'est pas simplement un gadget, c'est un outil que tous les opticiens auront bientôt », poursuit le jeune entrepreneur. La technologie mise au point, SeeMeCab ne compte pas se limiter au seul marché de l'optique (lire encadré). « On peut très bien imaginer la même application pour l'habillement ou l'immobilier », suggère Julien Cotteaux, avec déjà des idées derrière la tête.

■ Architecture et BTP

SeeMeCab a aussi développé l'application Archireport qui permet aux professionnels du BTP et aux architectes de suivre l'avancée des chantiers. Elle compte déjà 1 500 clients dans plus de 50 pays.