«Le rugby a sa place ici»

Propos recueillis par Jeremy Goujon

— 

L'ex-demi de mêlée Dimitri Yachvili.
L'ex-demi de mêlée Dimitri Yachvili. — G. Iroz / AFP

Fraîchement retraité de la compétition, le désormais ancien demi de mêlée de Biarritz et du XV de France, Dimitri Yachvili (33 ans, 61 sélections), rend visite ce mercredi à l'école de rugby du REC.

Votre venue est-elle le moyen

de rendre aux plus jeunes ce que

votre discipline vous a apporté ?

Oui, si on veut. L'idée est surtout de promouvoir le rugby dans la région, de se rendre dans des endroits où on n'a pas trop l'habitude d'aller. Le rugby n'est pas le sport n°1 à Rennes. Or, il a besoin d'une reconnaissance, car beaucoup de monde travaille en ce sens. Je vais découvrir un peu tout ça.

Vous n'avez jamais joué en Bretagne, durant votre carrière ?

J'ai seulement joué à Nantes, même si ce n'est pas la Bretagne. Mais pour moi, c'est vers là-bas (

sourire

).

La région bretonne a-t-elle acquis

le statut de « terre de rugby » ?

Disons que c'est une région qui a plus une connotation footballistique, avec tous les équipes qu'il y a là-haut (

sic

). Maintenant, en y regardant de plus près, on se rend compte que certains clubs se développent de plus en plus. Le rugby a sa part et sa place un peu partout en France, et donc en Bretagne. Il faut féliciter les bénévoles.

A l'avenir, pensez-vous approfondir votre rôle d'ambassadeur ?

Pourquoi pas ? Ça fait toujours plaisir de voir qu'il se passe quelque chose au niveau du rugby.

Vous avez disputé votre dernier match contre Brive, le 19 avril. La façon idéale de boucler la boucle pour vous, Briviste de naissance…

Oui, c'était pour moi un signe du destin. Ca a joué encore plus dans ma prise de décision. Aujourd'hui, je profite de ma famille, des bons moments de la vie et des choses que je n'ai pas pu faire pendant des années. Pour l'instant, tout va bien.

■ Une année difficile

A l'instar de Biarritz, bon dernier du Top 14 et relégué en Pro D2, le REC aura subi une descente en 2014. Seulement 9e (sur 10) de sa poule en Fédérale 2, le club rennais évoluera en F3 la saison prochaine.