Yann M'Vila, porté disparu

Jeremy Goujon

— 

M'Vila, ici sous le maillot de Kazan.
M'Vila, ici sous le maillot de Kazan. — S. O. Ekornesvag / AFP

On ne sait pas si Yann M'Vila a regardé France-Norvège, mardi soir. L'ancien prodige du Stade Rennais (23 ans) s'est peut-être évité une crise de nostalgie, lui qui connut sa première cape avec les Bleus le 11 août 2010, lors d'un... Norvège-France. Durant deux saisons, le milieu de terrain, à la passe estampillée « Ligue des champions » par Frédéric Antonetti, aura été l'un des hommes de base de Laurent Blanc.

Le Brésil, seulement à la télé


Au sein de la « nouvelle » équipe de France, censée faire oublier le fiasco de Knysna, M'Vila s'illustre (22 sélections, un but), et participe logiquement à l'Euro 2012. Si l'image des Tricolores, tant sur le terrain qu'en dehors, ne sortira pas plus grandie qu'en Afrique du Sud, le Rouge et Noir d'alors sera l'un des seuls à aller voir les supporters, au retour au pays…

Et puis, il y eut ce 13 octobre 2012. Rappelé en Espoirs en vue des barrages de l'Euro face à… la Norvège (!), le natif d'Amiens s'offre une soirée parisienne entre les deux matchs, en compagnie d'autres Bleuets. Suspendu de toute sélection en équipes nationales jusqu'au 30 juin 2014 (sanction par la suite allégée de quatre mois), Yann M'Vila - tout comme son coéquipier Chris Mavinga - est également mis à l'index par le SRFC. « Disons qu'ils n'auront plus jamais ma confiance, en tant qu'hommes. Et ça, ad vitam æternam », proclame Antonetti. Conséquence logique (?) de cette énième incartade, le joueur est prié de faire ses valises, et ce, dès le mercato d'hiver 2013.

Direction la Russie, et le Rubin Kazan. La destination idéale pour se faire oublier, et faire une croix sur le Mondial, malgré un statut de « re-sélectionnable ». Sûrement un crève-cœur pour celui qui avait avoué un jour être « supporter du Brésil, depuis [tout] petit. J'ai toujours considéré les Brésiliens comme les meilleurs du monde. Tout me fait rêver chez eux. Leur technique, leur façon de jouer et même leur façon de prier avant les matchs. »

Il y a des chances pour que M'Vila soit devant sa télé, cet été. Quant au supposé intérêt de l'Inter, évoqué la semaine dernière, il sera peut-être synonyme de retour dans la lumière…