La reprise attendra encore

— 

Après 2012, « annus horribilis » pour l'économie bretonne selon l'Insee, 2013 n'a guère été plus reluisante. Sur l'année, ce sont 6 000 emplois qui ont été perdus dans la région, principalement dans l'industrie et la construction. Conséquence, le chômage a encore progressé avec 5, 4 % de demandeurs d'emploi en plus en un an. Le nombre de foyers bénéficiaires du RSA a également grimpé en flèche (+8, 3 %), même si la Bretagne reste l'une des régions où la part de bénéficiaires est la plus faible. Dans ce paysage morose, quelques signaux positifs sont toutefois apparus au second semestre. C'est le cas dans l'intérim où les effectifs sont repartis à la hausse. Le tourisme a également tiré son épingle du jeu « avec plus de nuitées en camping et le retour de la clientèle étrangère », souligne Valérie Molina, chef de projet à l'Insee. Pour 2014, les perspectives ne sont guère optimistes avec déjà au premier semestre une hausse du nombre de demandeurs d'emplois et des défaillances d'entreprises « plus marquées qu'au niveau national ». J. G.