Caméra cachée et soirées arrosées

Camille Allain

— 

Pendant plusieurs mois, Lacha et quelques amis ont filmé leurs soirées.
Pendant plusieurs mois, Lacha et quelques amis ont filmé leurs soirées. — Point du Jour

«On entend souvent dire que l'on fait tout pour la jeunesse, mais on parle toujours en son nom et jamais on ne lui laisse la parole. » Habitué aux documentaires, le réalisateur Philippe Lubliner s'est livré à un exercice périlleux pour concevoir le film « Jeudi soir, dimanche matin », qui sera diffusé vendredi soir sur France 3 Bretagne (lire encadré). Pour traiter la question de l'alcool chez les jeunes, il a choisi de confier des caméras à un groupe de lycéens de Lannion afin qu'ils se filment en soirée. « Je me voyais mal leur courir après la nuit et la présence d'un adulte aurait enlevé toute l'authenticité. Ici, les images sont sincères », assure Philippe Lubliner. Des « soirées cartables » aux apéros du jeudi, la jeune génération est souvent pointée du doigt pour sa consommation excessive. Acteur et coréalisateur du film, Lacha ne se cherche pas d'excuse. « On boit vite et n'importe comment. L'important, ce n'est pas le goût. Il faut que ce soit fort et pas cher », explique ce lycéen de Lannion, 20 ans à l'époque du tournage.

« Je fais toujours la fête »


Au moment de visionner les images tournées, la petite équipe se faisait parfois accompagner d'une infirmière ou d'un préventologue, afin d'ouvrir le débat. « On est confronté à une image de nous qu'on ne voit pas. C'est assez étrange », admet Lacha. Pour autant, le jeune homme n'a pas cessé de boire depuis le tournage. « Je fais toujours la fête. Ce qui a changé, c'est mon regard par rapport à l'alcool. Je réfléchis à ce que ça m'apporte, même si j'ai gardé le même mode de consommation », explique-t-il. Annaëlle avait 18 ans lorsqu'elle a participé au film. Elle a revu les images il y a quelques jours. « Je trouve qu'on a mûri. Nos soirées ne ressemblent plus à ça », explique-t-elle. Par ce documentaire, Annaëlle espère que « les parents iront parler à leurs enfants » plutôt que de leur interdire de sortir. « Tout le monde ne se met pas pitoyable. Nous sommes assez grands pour nous contrôler. Nos soirées sont surtout festives », assure la jeune femme.

■ Débat et diffusion

Produit par France 3, le film sera diffusé à minuit vendredi 29 mai sur la chaîne régionale. Il sera précédé d'un débat sur le thème « Alcool, nos jeunes sont-ils en danger ? » qui débutera à 23 h 10.