Un vent porteur souffle à Béganne

Jérôme Gicquel

— 

Deux éoliennes sont déjà sur pied sur le chantier qui s'achèvera en juin.
Deux éoliennes sont déjà sur pied sur le chantier qui s'achèvera en juin. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

A Béganne, à la frontière du Morbihan et de l'Ille-et-Vilaine, la campagne a perdu de son calme ces derniers jours. Des convois exceptionnels sillonnent les routes pour acheminer les mâts et les pales du premier parc éolien citoyen de France (lire encadré). Un projet qui remonte déjà à plus de dix ans. A l'époque, des membres de l'association Eoliennes en Pays de Vilaine ont l'idée de construire un parc « dans une volonté d'indépendance énergétique », indique Alain Golfier, directeur général de la société Bégawatts, qui pilote le projet. Contrairement aux autres parcs éoliens, financés par des grands groupes, celui de Béganne fonctionne dans une logique coopérative, avec le soutien des citoyens, de clubs d'investisseurs locaux et des pouvoirs publics. En tout, près de 1 000 personnes sont impliquées dans ce projet d'un montant de 12 millions d'euros, dont 2, 7 millions d'euros financés en fonds propres.

Le bruit et les ondes


Le chantier se poursuivra jusqu'en juin pour une mise en route des éoliennes prévue cet été. La semaine dernière, riverains et investisseurs étaient invités à suivre l'avancée des travaux. Annie, venue de Rennes, a investi une petite somme dans le projet. « C'est un acte citoyen pour valoriser les sources d'énergies renouvelables », assure-t-elle. Hélène, qui habite la commune voisine de Saint-Gorgon, émet pour sa part quelques réserves. « Quand on voit tout ce défilé de camions, je ne trouve pas ça très écolo. Mais je crains surtout le bruit et les ondes quand les éoliennes fonctionneront », s'interroge cette riveraine. « Nous serons très vigilants sur toutes ces questions mais nous sommes confiants », lui rétorque Jean-Paul Garric, président de Bégawatts.

Avant même sa mise en service, le parc éolien citoyen de Béganne fait déjà des petits avec un projet déjà bien avancé à Sévérac en Loire-Atlantique et des contacts dans le Massif Central et l'Est de la France. « Cela prouve que les gens sont de plus en plus sensibles aux questions de transition énergétique », assure Alain Golfier.

■ Quatuor

D'une hauteur de mât de 98 m, les quatre éoliennes de Béganne auront une capacité totale de 8,2 mégawatts, soit la consommation annuelle en électricité de 8 000 foyers hors chauffage.