EELV dénonce le chantage de Louis Le Duff

— 

L'antenne rennaise d'Europe Ecologie-Les Verts n'a guère apprécié les propos tenus par Louis Le Duff. Dans une interview accordée à Ouest-France, le patron de l'agroalimentaire rennais déclarait qu'il « ne voyait plus l'intérêt de transférer le siège social de Paris et Londres à Rennes » si le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes était abandonné. Une réaction qui faisait suite aux fusions des listes socialistes et écologistes aux conseils municipaux de Rennes et Nantes. Lundi, les Verts ont dénoncé « l'insupportable chantage à l'emploi » tout en affirmant « souhaiter que le siège du groupe Louis Le Duff reste sur Rennes », mais rappelant « que Rennes dispose déjà d'un aéroport à proximité, à Saint-Jacques-de-la-Lande ». La construction du futur siège du groupe a déjà débuté. C. A.