Enquête sur des squelettes

Jérôme Gicquel

— 

Allongés sur une table d'autopsie, les squelettes ont des secrets à livrer.
Allongés sur une table d'autopsie, les squelettes ont des secrets à livrer. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Deux squelettes de femmes datant du Mésolithique découverts en 1928 sur l'île de Téviec au large de Quiberon. C'est le point de départ de « Préhistoire(s), l'enquête », la nouvelle exposition présentée à partir de ce mardi à l'Espace des sciences. Muni de son carnet, le visiteur va devoir tenter de résoudre l'énigme de ce double meurtre. « Nous avons repris l'univers des séries américaines comme»NCIS«ou»Les Experts«pour l'enquête. A partir de là, le public va découvrir les techniques modernes employées dans l'archéologie », indique Francis Duranthon, directeur du Muséum de Toulouse, qui a eu l'idée de cette exposition.

Site archéologique majeur


Au fil de la visite, les enquêteurs en herbe explorent l'âge des victimes, leur façon de vivre et les conditions climatiques de l'époque. Quant à l'identité de leur assassin, le mystère reste entier. L'exposition permet également de mettre en lumière la découverte par Marthe et Saint-Just Péquart, dans les années 30, de dix nécropoles contenant des restes de 23 individus dans cette partie du Golfe du Morbihan. « On ne connaît pas d'autres sites aussi riches en France sur la période du Mésolithique », assure Christelle Gony, chargée de l'exposition.

■ Infos pratiques

L'exposition est ouverte tous les jours (sauf lundi) jusqu'au 31 août. Plusieurs animations viendront compléter cette exposition comme la conférence « Petits meurtres à Téviec », proposée ce mardi soir.