Keolis va resserrer les vis

Jérôme Gicquel

— 

La validation devra désormais être systématique sous peine d'amende.
La validation devra désormais être systématique sous peine d'amende. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Ne pas valider son titre de transport à bord du bus ou dans les stations de métro coûtera bientôt 5 €. Idem pour ceux qui auront oublié leur carte Korrigo. Selon nos informations, Keolis va durcir les sanctions en cas d'infraction sur le réseau Star à partir du 17 mars. Une évolution rendue nécessaire par une nouvelle directive de la Commission nationale informatique et libertés (Cnil) qui oblige l'opérateur à effacer de son fichier tout PV réglé ou soldé. « Le client qui n'avait pas validé ou oublié sa carte pouvait avant se rendre en agence sous sept jours et l'amende était annulée, du moins la première fois. Ce ne sera désormais plus possible », indique Jacques-Antoine Bothorel, responsable contrôle et sûreté chez Keolis.

«10 % de fraude en 2013»


Ce nouveau dispositif vise en premier lieu à lutter contre la fraude. « On était autour des 10 % de fraude en 2013. On espère bien revenir à 7 % d'ici à 2016 », explique Jacques-Antoine Bothorel. Car la fraude coûte chère à la collectivité et à l'opérateur. « Près de 4 millions d'euros par an », chiffrait récemment Frédéric Mazeaud, directeur général de Keolis Rennes. Le principe de validation systématique doit également permettre à Keolis de mieux connaître l'affluence sur ces lignes. Mais aussi de faire changer le comportement de certains, qui ont pris l'habitude de ne pas valider leur carte. « Ce n'est pas parce qu'on a son abonnement en règle qu'on ne doit pas valider. S'il y avait des portiques dans le métro, les usagers seraient bien obligés de valider pour rentrer. Idem dans une bibliothèque où l'on doit présenter sa carte pour emprunter des livres», argumente Jacques-Antoine Bothorel. Cette mesure s'appliquera également aux 30 000 personnes bénéficiant d'un titre gratuit qui devront elles aussi valider « par souci d'équité de traitement ».

■ Sensibilisation

Avant la mise en œuvre à partir du 17 mars, le Star lancera dès lundi une vaste campagne de sensibilisation sur la validation des titres de transports.