La galette, un visa pour la planète

Jérôme Gicquel

— 

Après avoir goûté à la finance, Aymeric veut ouvrir une crêperie à Londres.
Après avoir goûté à la finance, Aymeric veut ouvrir une crêperie à Londres. — J. Gicquel/APEI/20 Minutes

Il y a encore quelques mois, Aymeric observait à la loupe les marchés financiers depuis Londres. Désormais, c'est devant un bilig que l'on retrouve le jeune homme, les yeux rivés sur sa pâte. Diplômé d'école de commerce, ce Grenoblois de 26 ans s'est lancé comme défi d'ouvrir une crêperie dans la capitale britannique, où il n'en a « jamais trouvé de bonne ». Et pour se faire la main, quoi de plus logique que la Bretagne, patrie de la crêpe et de la galette. En l'occurrence à l'école des maîtres-crêpiers, qui a quitté Maure-de-Bretagne début mai pour s'installer dans les locaux flambants neufs du centre culinaire, zone Atalante Champeaux.

Deux semaines de formation


Le profil atypique d'Aymeric n'étonne guère Bertrand Denis, directeur de l'école. « Nous avons accueilli 400 stagiaires l'an dernier, issus de toutes les catégories socioprofessionnelles. Il s'agit pour beaucoup d'une reconversion avec la possibilité d'apprendre en deux semaines le métier de crêpier », indique Bertrand Denis. Parmi eux, près de 20 % d'étrangers ou de Français souhaitant quitter l'Hexagone. « La crêpe et la galette ne sont que des supports et peuvent donc s'exporter partout. On trouve d'ailleurs des galettes dans le monde entier, au Japon, au Mexique… », explique le directeur. Originaire de Lyon, Yasmine, 27 ans, mettra elle le cap sur l'Australie dans quelques jours. « J'ai l'idée d'ouvrir un camion ambulant qui proposera des crêpes et des galettes dans les zones d'activités le midi et sur le bord des plages le soir », indique la jeune femme, diplômée d'un master de psychologie. Une idée qui a germé au fil de discussions avec ses amis étrangers. « La nourriture française est très recherchée un peu partout. Et les Australiens ont l'habitude de manger dehors », indique la jeune femme, très confiante dans la réussite de son projet. A condition toutefois de bien connaître les goûts de chacun, la galette à l'andouillette n'étant peut-être pas par exemple la plus facile à exporter. « Il faut une carte qui soit adaptée aux coutumes et aux saveurs locales », conseille Bertrand Denis.

■ La Chandeleur

Fête d'origine païenne, la Chandeleur est célébrée chaque année le 2 février. Elle est connue comme le jour des crêpes qui, par leur forme ronde et dorée, évoquent le soleil et le retour du printemps.