Qui es-tu, Kamil Grosicki ?

Jeremy Goujon

— 

Grosicki à la lutte avec Wayne Rooney, durant les qualifications au Mondial.
Grosicki à la lutte avec Wayne Rooney, durant les qualifications au Mondial. — P. Hawalej / AFP

Kamil Grosicki possède un nouveau point commun avec Majid Musisi. Outre un nom propice aux jeux de mots en dessous de la ceinture, l'international polonais (25 ans) appartient désormais au Stade Rennais, comme ce fut le cas il y a deux décennies pour l'attaquant ougandais (décédé en 2005). On pourrait même ajouter une autre passerelle : le championnat de Turquie. Si Musisi avait lancé la « marche du crocodile » (ou chenille) afin de célébrer les buts à Bursaspor, Grosicki s'est lui illustré à Sivasspor (2011-2014).

Un surplus d'expérience


Elément majeur de l'actuel club de John Utaka durant ses trois premiers exercices (21 réalisations, 34 passes décisives), l'ailier n'est apparu qu'à sept reprises cette saison - Süper Lig et Coupe comprises - le plus souvent en raison de blessures. A six mois de la fin de son contrat, son profil a séduit le coach Philippe Montanier. « C'est un joueur offensif et rapide. On l'attendait, car nos jeunes le sont peut-être un peu trop quand on joue le maintien. Il joue dans le couloir droit […], a un bon potentiel. Il parle français, c'est important pour l'intégration. » Troisième Polonais de l'histoire du SRFC, Kamil Grosicki doit officiellement s'engager ce lundi (trois ans et demi).

■ Toivonen en rodage

«Etre en Ligue 1, c'est une marche plus haute pour moi», a déclaré le néo-Rennais après le résultat nul à Lille (1-1). Titulaire, Ola Toivonen a joué 60 minutes «qui [l'ont remis] dans le rythme», selon Montanier.