A Rennes, une nouvelle salle culturelle attendue

C.A.

— 

Réunis au sein du collectif Le jour et la nuit, une vingtaine d'acteurs culturels ont décidé de faire entendre leur cause lors de la campagne des municipales. Issus du monde de la nuit et du milieu associatif, ils espèrent un équipement « à mi-chemin entre le bar et les salles comme l'Antipode ou l'Ubu ». « A Rennes, on a des grosses machines qui fonctionnent bien, mais pour les petits c'est compliqué. Il y a beaucoup d'associations qui renoncent à organiser une soirée faute de salle adaptée », explique Marc Faysse, président du collectif, qui détaillera son projet samedi*. Leur idéal ? « Un local autogéré, salle d'exposition le jour et lieu de concerts gratuits la nuit ». Une lettre sera envoyée à tous les candidats aux municipales.