200 horodateurs pris pour cible

Camille Allain

— 

Les horodateurs sont inutilisables.
Les horodateurs sont inutilisables. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Après les portiques écotaxe et les radars, place aux horodateurs. Dans la nuit de mardi à mercredi, 200 des 438 appareils que compte la ville ont été détériorés avec de la mousse polyuréthane. « C'est un acte inacceptable qui va coûter cher à la ville », dénonce Eric Berroche, adjoint au stationnement. Une première estimation évalue à 20 000 € le coût de réparation de tous les appareils touchés. Pour l'heure, l'acte de sabotage n'a pas été revendiqué. « Quand on a des choses à dénoncer, on ne le fait pas en cassant des biens publics, cagoulés en pleine nuit », poursuit l'élu.

Situation rétablie vendredi


Impossible donc de connaître le motif de la grogne. « Ça ne va pas nous empêcher d'étendre les zones de stationnement payant, car ce sont les habitants qui nous le demandent. Nous n'avons pas assez d'appareils pour satisfaire toutes les requêtes. C'est le seul moyen d'offrir une rotation du stationnement. » Jeudi, les agents de la ville s'activaient à réparer les horodateurs pour les remettre en service ce vendredi en fin d'après-midi. D'ici là, les automobilistes ne seront pas verbalisés.