Le tennis espère rebondir

Camille Allain

— 

L'offre tennistique a du mal à se reconstruire sur les ruines du club de Patton.
L'offre tennistique a du mal à se reconstruire sur les ruines du club de Patton. — Archives C. Allain / APEI / 20 Minutes

«Chaque année, on perd 1 500 joueurs dans le pays de Rennes qui arrêtent car ils ne trouvent pas de club. Toutes les structures sont saturées. » Président du comité départemental de tennis, Jean-Paul Le Bozec n'y va pas par quatre chemins. L'Ille-et-Vilaine est en pénurie de courts et n'arrive pas à satisfaire la demande. Les fermetures du Patton en 2010 et du Bois de Sœuvres l'été dernier ont même empiré la situation. La fédération a donc incité les clubs à solliciter leurs communes pour obtenir de nouvelles infrastructures. A l'ouest de Rennes, ils ont été entendus. Le Rheu, Cintré, Chavagne, Vezin, Mordelles, la Chapelle Thouarault et l'Hermitage ont officialisé mercredi leur engagement pour créer un pôle dédié au tennis qui ouvrira fin 2015.

Projet original et ambitieux


Quatre cours couverts, six en extérieur, a priori en terre battue, et un club house. Le projet qui verra le jour à l'Hermitage est ambitieux. « Aujourd'hui, on joue dans des salles omnisports donc on ne peut pas trop les utiliser le samedi. Avec un tel équipement, on pourra améliorer l'approche éducative avec une vraie école de tennis, mais aussi la performance sportive pour hisser nos équipes au plus haut niveau », se réjouit Jérôme Jouanneau, président du club La Flume, 300 licenciés, qui investira les lieux. Le projet brille aussi par son originalité. Les élus des sept communes ont su se mettre d'accord. « Ce genre de projet, c'est impossible de le faire seul. On espère que ça donnera des idées à d'autres », espère-t-on à la fédération.