Féret sur une mauvaise voie

Jeremy Goujon

— 

Julien Féret semblait retrouver de bonnes sensations en ce début d'année.
Julien Féret semblait retrouver de bonnes sensations en ce début d'année. — C. Triballeau / AFP

«J'ai envie de jouer, donc maintenant, je dois le montrer sur le terrain », déclarait Julien Féret, après la qualification en Coupe de France, le 4 janvier. Hélas pour l'ex-Nancéien, il ne pourra pas montrer grand-chose dans les semaines à venir. Remplacé à la 84e minute, samedi, le meneur de jeu est victime d'une lésion tendino-musculaire à une cuisse. Son absence est estimée à « au moins » un mois et demi. Un gros couac, tant pour le joueur que pour le Stade Rennais.

Une fin en queue de poisson


Car si le Féret de la première partie de saison n'avait rien à voir avec celui ayant empilé les buts (26) et les passes décisives (19) lors des deux années précédentes, l'intéressé avait attaqué 2014 sur de meilleures bases. Revenu dans les petits papiers de Philippe Montanier, lequel l'a associé avec son concurrent direct Foued Kadir contre Valenciennes et Nice, le Briochin avait ainsi plutôt convaincu dans le jeu, et même ouvert son compteur de réalisations (sur penalty). Désormais indisponible jusqu'en mars, Julien Féret a involontairement fermé la porte à un transfert durant le mercato d'hiver. A moins d'une improbable prolongation de contrat, il quittera par conséquent libre le SRFC, en juin…

■ Alessandrini touché

Sorti à l'heure de jeu contre Nice, l'ailier, qui serait suivi de près par le Borussia Dortmund, souffre d'une gêne à la cuisse gauche. Resté en soins lundi, il n'a donc pas participé à l'entraînement.