Les petites entreprises en pleine crise

— 

Les dernières années de Michel Pécoul à la tête du tribunal de commerce de Rennes n'auront pas été les plus optimistes. Pour sa dernière audience de rentrée après dix ans passés à la présidence, le juge a dressé un bilan peu reluisant de la situation économique du département. « 1 600 emplois ont été concernés par des défaillances d'entreprises (contre 1 385 en 2012), dont 91 % concernaient des structures de moins de 10 salariés. L'emploi est devenu la seule variable d'ajustement des chefs d'entreprises face à la crise », regrette Michel Pécoul. Un constat qui s'est traduit par une hausse de 10 % du nombre de procédures collectives au tribunal (579 au total). Secteurs les plus touchés : la construction, le petit commerce et la restauration. Le tribunal sera désormais présidé par Aliette Benoist. C. A.