Valls en visite dans la nouvelle ZSP

Jérôme Gicquel

— 

Manuel Valls a achevé sa matinée rennaise en visitant le quartier du Blosne.
Manuel Valls a achevé sa matinée rennaise en visitant le quartier du Blosne. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Le quartier du Blosne était jeudi matin sous haute surveillance, à l'occasion de la visite de Manuel Valls qui se poursuit ce vendredi en Bretagne. Le ministre de l'Intérieur a ainsi pu prendre le pouls et échanger avec quelques habitants du quartier, classé le 11 décembre en zone de sécurité prioritaire (ZSP). Une demande qui avait été formulée par la ville de Rennes compte tenu de la recrudescence des faits de délinquance et du trafic de stupéfiants depuis plusieurs mois. Pour Manuel Valls, la création de la ZSP, qui devrait être opérationnelle début février, est « un signe fort pour rassurer les habitants ».

« Ça stigmatise le quartier »


Dans quelques semaines, le quartier du Blosne disposera donc d'effectifs policiers supplémentaires, le nombre de renforts n'ayant cependant pas été détaillé. Une bonne nouvelle pour Ramdane, qui habite le quartier depuis les années 1990. « J'espère que cela va permettre d'améliorer les choses car la situation s'est fortement dégradée ici depuis trois ans, avec de plus en plus de deal et d'incivilités », indique cet habitant. A quelques mètres de là, Marie-Claude tient un discours radicalement différent. « Beaucoup de personnes n'ont pas compris ce classement en ZSP. Il y a quelques problèmes, d'accord, mais comme partout. Cela aura pour conséquence de stigmatiser un quartier dans lequel on se sent bien », assure cette jeune retraitée. A l'occasion du comité local de prévention de la délinquance auquel a participé Manuel Valls, Hubert Chardonnet, adjoint au maire de Rennes en charge des questions de sécurité, a par ailleurs annoncé que des caméras de vidéosurveillance seront installées dans les prochains mois au centre commercial Italie.

■ Des milliers d'objets volés mis en ligne

Lors de sa visite à la caserne Margueritte, Manuel Valls a également salué le travail de la section de recherches de Rennes qui a démantelé le 10 décembre un gang de cambrioleurs géorgiens, soupçonnés d'avoir commis près de 2 000 vols dans le Grand Ouest depuis 2011. Les milliers d'objets volés ont été mis en ligne cette semaine sur la page Facebook de la gendarmerie d'Ille-et-Vilaine en vue de leur reconnaissance par leurs propriétaires.