Le Full Monty n'est pas sorti

Jeremy Goujon

— 

Montanier, la tête des mauvais jours.
Montanier, la tête des mauvais jours. — P. Guyot / AFP

Quel que soit le résultat du Stade Rennais à Sochaux, samedi (20 h), le bilan à mi-parcours de Philippe Montanier s'avérera inversement proportionnel aux attentes générées par son arrivée.

Sur le plan comptable, le SRFC suit les pas de la triste cuvée 2002-2003, où il ne comptait que vingt points au soir de la 19e journée (vingt-et-un actuellement). Les ouailles de Vahid Halilhodžic n'avaient ensuite sauvé leur peau qu'à l'ultime levée… Si les supporters ne s'attendaient pas non plus à ce que leurs favoris tiennent la cadence du trio de tête, ils espéraient en revanche que « Monty » (surnom de l'entraîneur en Espagne) sorte le grand jeu, comme à la Real Sociedad.

Des choix surprenants


Or, c'est plutôt l'ennui qui règne depuis le mois d'août, avec comme « chefs-d'œuvre » du genre les prestations à Montpellier (0-0), Bastia (1-0) et Monaco (2-0). Ayant surestimé (?) la valeur technique de son groupe, le coach s'est peut-être aussi précipité en prêtant des éléments tels Ngando (qui s'éclate à Auxerre) et Foulquier (Grenade). Vainqueurs de la Coupe du monde U20 l'été dernier, les deux compères ne feraient sûrement pas tache dans l'effectif. Au lieu de cela, Montanier a préféré accorder sa confiance au « club des cinq » (Allée, Bakayoko, Hountondji, Hunou, Saïd). Lesquels, nés en 1994 et 1995, apparaissent encore un peu tendres.

« Il faut donner du temps aux gens qui sont là », suggère Pierre Dréossi, qui ne fait pas que tacler ses successeurs [édition du 13 décembre]. Le manager ne voit d'ailleurs pas Rennes jouer le maintien en mai 2014. Reste qu'avec le transfert inéluctable des cadres (Alessandrini, Makoun, Kana-Biyik, Féret, Pitroipa), on se demande sur quelles bases repartira l'ex-faiseur de miracles de San Sebastián…

■ Reprise le lundi 30

A l'issue d'une trêve hivernale de huit jours, les joueurs de Philippe Montanier seront de retour à la Piverdière le lundi 30 décembre (15 h), afin de préparer la venue de Valenciennes en Coupe de France.