Au régime forcé après les fêtes

Camille Allain

— 

L'usine tournera au ralenti en janvier.
L'usine tournera au ralenti en janvier. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

L'annonce de la production de la remplaçante de la 5008 à Rennes fin 2016 ne fait pas oublier la baisse d'activité à la Janais. Jeudi, la direction de PSA a annoncé que 22 jours seraient chômés lors des trois premiers mois de l'année. « On est dans la moyenne de 2013 », lâche, un peu dépité, Mickaël Gallais, délégué CGT. En 2013, les lignes de production sont restées à l'arrêt une centaine de jours. De quoi inquiéter les syndicats qui se demandent comment l'usine va tenir jusqu'en 2016. « Le travail n'est pas bien réparti entre les différents sites. Il nous faudrait un autre véhicule pour faire la transition », suggère la CGT.

Licenciements en janvier


L'usine de la Janais ne produit actuellement que quelques centaines de C5 et 508 par jour travaillé. « La situation sera difficile jusqu'en 2016. Nous réfléchissons à plusieurs solutions comme la réindustrialisation », avait indiqué le directeur industriel Denis Martin lors de sa venue fin novembre. Certains craignent un nouveau dégraissage, alors que le plan de départs volontaires prévoyant 1 400 suppressions de postes n'est pas encore achevé. En janvier, la Janais emploiera 4 200 salariés.