La jeunesse n'a pas suffi

Jeremy Goujon

— 

Adrien Hunou et les jeunes pousses rennaises ont rendu fier leur coach.
Adrien Hunou et les jeunes pousses rennaises ont rendu fier leur coach. — F. Perry / AFP

Tous titulaires au coup d'envoi du derby entre Lorient et Rennes (2-0), Tiémoué Bakayoko, Cédric Hountondji, Adrien Hunou et Steven Moreira (19 ans) n'ont pu empêcher la déroute bretilienne dans le Morbihan, trois jours après la belle victoire face à Saint-Etienne (3-1). Mais les rookies ayant cette saison toute la confiance de Philippe Montanier, sans compter Zana Allée (voir encadré), n'avaient pas à rougir de leur prestation.

« Je suis fier de mes joueurs et notamment de mes jeunes, car ils ont été à la hauteur », déclarait le coach du SRFC. Déjà peu aisée à la base (les Merlus restaient sur trois succès de suite avant le coup d'envoi), la tâche des Rouge et Noir s'était davantage compliquée avec l'exclusion plus que précoce de Sylvain Armand (6e), conjuguée au penalty inscrit dans la foulée par Jouffre (1-0, 7e). « Cette expulsion est injuste, mais on a été solidaires, on s'est beaucoup entraidés. Dans l'état d'esprit, on n'a rien à se reprocher », affirmait pour sa part Moreira, latéral repositionné pour l'occasion… ailier droit. Un pari qui, à l'instar des autres coups de poker tentés, ne se sera pas révélé payant pour Montanier. Mais qui affiche de belles promesses pour l'avenir, à condition de jouer un match à onze contre onze…

■ Zana Allée néo-pro

Entré en jeu à un quart d'heure de la fin à Lorient, Zana Allée était le dernier de la génération 94 à ne pas avoir signé de contrat pro. Une lacune qui sera comblée mercredi selon Ouest-France, et pour 3 ans.