La Janais peut souffler

Camille Allain

— 

Denis Martin, directeur industriel.
Denis Martin, directeur industriel. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Secouée par des plans sociaux successifs, l'usine PSA de la Janais avait oublié le goût des bonnes nouvelles. Jeudi, les salariés ont pu retrouver un peu le sourire quand les dirigeants du constructeur ont annoncé l'attribution d'un nouveau véhicule. Fin 2016, la Janais produira donc la remplaçante de la 5008. « On table sur un volume de 70 000 voitures par an auxquelles s'ajoutent la 508 et la C5. On est dans nos objectifs de 120 000 véhicules », détaille Gilles Le Borgne, directeur recherche et développement. Pour implanter cette nouvelle ligne de montage, PSA dépensera 90 millions d'euros, auxquels s'ajoutent 30 millions d'euros de modernisation de l'usine.

« Il faut saluer les efforts »


Spécialisée dans le très haut de gamme, l'usine rennaise s'ouvre ainsi au segment C, dont le marché est moins chahuté. « Cela permet d'offrir plus de volumes, d'autant que la plate-forme est modulaire et a la capacité d'accueillir différents types de véhicules comme la 308 », poursuit Gilles Le Borgne. La Janais devra pour cela gagner en compétitivité et en rentabilité. « Il y a ici un environnement collectif soudé derrière son industrie. Il faut saluer les efforts des salariés. On s'engage dans une course à la productivité que nous devrons gagner », prévient Denis Martin, directeur industriel. Pour y parvenir, les organisations syndicales ont accepté le gel des salaires en 2014. « On pensait finir comme Aulnay (dont l'usine fermera en 2014). Aujourd'hui, on est soulagés. L'horizon se dégage », estiment à l'unisson les syndicats. Reste à savoir comment se portera l'usine jusqu'en 2016. « Nous aurons une période difficile. Nous y réfléchissons », concède Denis Martin. La Janais compte notamment sur la 508, qui sera restylisée l'an prochain. « Elle sera absolument canon », promet le directeur industriel.

■ Familiale 7 places

Secret industriel oblige, PSA n'a pas donné beaucoup de détails sur ce futur véhicule. On s'oriente vers un modèle familial de 7 places très différent de la 5008 qui pourrait être décliné en plusieurs versions.