La galerie qui tisse sa toile

Jérôme Gicquel

— 

L'application 3D permet de se balader de manière très fluide dans la galerie.
L'application 3D permet de se balader de manière très fluide dans la galerie. — www.lacorbatarosa.com

Pour ceux qui ne maîtrisent pas les codes de l'art, entrer dans une galerie peut s'avérer très intimidant. Pour casser « ce côté élitiste » des lieux, François-Victor Brunet a eu l'idée de transposer les œuvres directement sur Internet. Baptisée La Corbata Rosa, sa galerie virtuelle a inauguré récemment sa première exposition de photos, toute signées Vincent Maquaire. « Cela permet de toucher un public différent de celui des galeries », estime le jeune galeriste, qui habite au Rheu. Après l'installation d'une application 3D, l'internaute se retrouve ainsi plongé au cœur de l'exposition, tranquillement installé devant son ordinateur.

Moins de 1 000 € l'œuvre


Comme toute galerie d'art, La Corbata Rosa est aussi un lieu de vente avec un choix assumé par son créateur de proposer des œuvres à petits prix. « La barrière prix nuit souvent à la diffusion de l'artiste et de l'art en général », indique le jeune homme, qui propose à chaque fois des prix inférieurs à 1 000 €. Tout cela est rendu possible par la diminution drastique des frais de structure par rapport à une galerie classique et par la baisse des coûts de livraison. Les œuvres sont en effet livrées sans encadrement et ne dépassent jamais un mètre.

■ Artistes et expos

La Corbata Rosa collabore pour l'instant avec six artistes. Elle proposera tous les deux mois une nouvelle exposition de photos, de peintures ou de dessins. Plus d'infos sur www.lacorbatarosa.com.