Écowatt paré pour l'hiver

Jérôme Gicquel

— 

Gare à la surchauffe cet hiver.
Gare à la surchauffe cet hiver. — Archives C. Allain / APEI / 20 Minutes

Avec l'arrivée de l'hiver, c'est la menace de « blackout » qui repointe son bout du nez en Bretagne. La région ne produit que 10 à 11 % de l'électricité qu'elle consomme et est donc, comme la région Paca, particulièrement fragile lors des périodes de grand froid. Pour éviter que la Bretagne ne soit plongée dans le noir, le dispositif Écowatt* a été relancé pour la sixième année. Près de 49 000 personnes, collectivités et entreprises sont ainsi inscrites à ces alertes qui invitent à limiter sa consommation électrique le matin et le soir entre 18 h et 20 h durant les périodes de grand froid.

2017 dans le viseur


L'hiver dernier, aucune alerte n'avait été déclenchée en raison de températures assez clémentes. « On n'est pas descendus plus bas que -4° C par rapport aux moyennes saisonnières, contrairement à l'hiver 2012 qui avait été très froid », indique Didier Bény, directeur délégué de Réseau de Transport d'Electricité (RTE) dans l'Ouest). Ces variations de températures sont scrutées à la loupe avec des conséquences immédiates sur le réseau électrique. « Un écart de -1° C sur la Bretagne correspond à la consommation de 200 000 habitants en plus, soit les villes de Brest et Saint-Brieuc réunies », précise Didier Bény. Une situation délicate qui devrait encore se poursuivre jusqu'en 2017 en Bretagne. A cette date auront alors été livrés la liaison souterraine entre Lorient et Saint-Brieuc, la centrale à gaz de Landivisiau ainsi que le parc éolien en baie de Saint-Brieuc. « Avec toutes ces ressources, il n'y aura alors plus de risque de blackout. La situation sera comparable à celles des autres régions françaises », prévient Didier Bény.

■ Autonome en 2050

Avant son pacte d'avenir, la Bretagne avait déjà signé son pacte électrique fin 2010. Cet ensemble de mesures vise à rendre la région autonome en énergie à l'horizon 2050, avec notamment un accent particulier sur les énergies renouvelables (éolien, hydrolien, énergies marines...).