Et un, et deux, et trois zéro...

— 

Foot, hand, volley : même combat. Pour la 3e fois de la saison, une formation nantaise l'a emporté en terre rennaise (1-3). Les hommes de Boris Grebennikov – nanti d'un carton rouge au cours du derby – avaient pourtant bien démarré (25-21), mais ont par la suite sombré (20-25, 21-25, 26-28). « On est forcément déçus. Il y a eu pas mal de balles litigieuses, et on a l'impression qu'elles étaient toutes contre nous », réagissait à chaud le capitaine Sébastien Frangolacci. De là à tout coller sur le dos des arbitres… J.G.